Palais de Tokyo (fev-mai 2007)
" (..) Après CINQ MILLIARDS D'ANNEES, qui interrogeait l'élasticité du  temps et de l'espace,  rassemble des œuvres qui se comportent comme des oscillateurs, des ponts ou des points de basculement du réel entre des polarités différentes.

« Le rapport a/b est tout entier non pas dans un nombre c tel  que a/b=c mais dans le signe ( / ) qui sépare a et b » disait  Duchamp. L'art, entendu en ce sens, n'est plus un résultat ou  un produit, mais la barre de fraction elle-même, le signe discret  d'une transformation, l’opérateur de nombreux renversements."
in Présentation du Palais de Tokyo


Michel Blazy
(Oeuvres précédentes citées dans ce blog, voir 5 miliards d'années)
" (..) Michel Blazy travaille avec le vivant. Il le place  au centre de son travail d’artiste et le laisse « faire son œuvre ». Dispositifs évolutifs et installations éphémères  lui permettent d’explorer la prolifération incontrôlée  de micro-organismes dont les transformations et changements d’état  sont autant de moments nécessaires à l’activation  de l’œuvre et à son développement, au sens  le plus concret du terme. Bâtisseur d’univers aléatoires  et fragiles, Michel Blazy aime manipuler les matières, tenter  d’en contrôler disparition et transformation ou, bien au  contraire, en être entièrement dépendant
Texte de présentation Palais de Tokyo (extrait)