00_028903 Picasso a 56 ans ,et est un artiste reconnu, quand il réalise Guernica . Ce tableau   de dimensions monumentales  , lue comme une synthèse des précédentes  recherches et pratiques  picturales de l'artiste,  est une  " Peinture d'Histoire ", répondant  à une commande du Gouvernement espagnol pour l'exposition universelle de 1937 .

                                 Le tableau "Guernica", même  s'il a fait le tour du Monde,   sera souvent critiqué par les contemporains de l'artiste; on  lui reproche un symbolisme trop chargé ( voir simpliste , dit Jean Paul Sartre)  par le mélange  d'un événement politique   à un bestiaire personnel très hermétique..
La genèse de ce tableau : Pablo Picasso découvre  dans le journal dirigé par Aragon ,le massacre de la population de Guernica par les allemands et les franquistes .En première page sont publiées des photographies des atrocités  , dès le lendemain  l'artiste se met au travail  et le motif du cheval sera le départ de ses recherches  ( d'après ses carnets)  ..

01_008818 Commentaires :

Ce tableau semble se structurer  comme un triptyque ( déf.  tableau en trois parties) avec une palette de couleurs très réduite ," une grisaille" ( variation de tons en noir et blanc ) ,une référence aux photographies parues dans le journal  de l'époque probablement  .Cette  oeuvre est essentiellement graphique , à savoir que les traits , les contours  dominent .
La gestion de la représentation de l'espace n'est pas illusionniste (  pas de  perspective ,  pas d' illusion de la profondeur, pas d'effet d'éclairage) , mais l'emploi d'une distorsion ( face-profil des personnages ) suggère un effet  de trois dimensions dans un espace plan.. Les déformations et la stylisation archaïsante des figures ( à la manière des représentations des êtres humains dans les arts premiers)   accentuent l'expressivité symbolique des personnages..

N'oublions pas que Picasso ne dédaignait pas emprunter ,sans oublier Goya , la citation du Massacre des Innocents de Poussin en est l'exemple patent  , mais on peut y voir aussi un savant mélange de  références  cubistes, expressionnistes et surréalistes ..et même de  dessin automatique emprunté à  André Masson ( peintre que Picasso ostensiblement méprisait) !
Le mouvement dans le tableau est obtenu par la  fragmentation des formes et  l'imbrication des aplats ( déf. couleur unie)..
Jean Clair dira de Guernica que c'est l'inverse d' une Nativité

Consulter aussi les photographies de Dora Maar , sa compagne  de l'époque, dans la catégorie Picasso et Guernica.

*Comprendre symboliquement  Guernica, consulter ce site°

06rousseauGuerre_grand mais