On peut affirmer que la première apparition d’un” objet tout fait “ dans une exposition date de la fin du XIX siècle ( période des Arts Incohérents).Exposer sans modification ,si ce n’est nommer autrement l’objet , n’est donc pas une nouveauté à l’époque de Duchamp sauf que les Incohérents  font de l’humour et non de l’Art,  il n’y a aucune remise en cause des critères esthétiques de l’Epoque..

"Bas Relief" ( un bas  fixé sur un support en bois) exposé vers 1886, refait par Présence Panchounette

panchounette1

 

“Ceci est de l’Art”, le Ready Made  comme terme est apparu vers 1915 selon Duchamp et doit  obéir à un protocole :  à savoir  être choisi dans l’indifférence et être daté ( avec  heures et minutes de la rencontre entre l’artiste et l’objet). Selon Thierry de Duve, le Ready Made doit obéir à 4 conditions : un objet, un artiste, un public, une institution..
Bottle_RackDonc l’objet se choisit  (ou choisit l’auteur) dans l’indifférence sans critère esthétique particulier, et quelque soit la nature du tître ( humoristique ou non) cela devient une valeur ajoutée au Ready Made validé  aussi par  la signature de l’Artiste... Le “Ready Made” ne se regarde même pas selon Duchamp,  c’est la pertinence de sa présence au sein d’un lieu consacré qui est évalué par le public..

"Fountain",1917 (  ce titre évoque le calembour des “Zutistes”  et des “Incohérents”) considéré comme l’exemple du Ready Made est un cas particulier. Escamoté au moment de l’exposition et donc passé totalement inaperçu  cet objet sanitaire signé d’un pseudonyme  s’inscrit dans une démarche  de stratégie de communication.  Invisible physiquement,  mais photographié et  commenté  dans une gazette ( co-dirigée par Duchamp).

Ce Ready Made disparu dont les uniques traces seront une photographie et quelques textes va devenir a posteriori une légende artistique et sera réédité en plusieurs exemplaires; il  inaugure ainsi les démarches des  mouvements  contemporains  comme le  néo dadaismre, fluxus ,nouveau réalisme,etc...

( consulter les ouvrages de Thierry de Duve  concernant le ready made et catherine Charpin pour les Arts Incohérents).


marcel_duchamp_toilet_ready_made_dada_movement_1917_t1