ESPACE PROFOND

Masquage partiel des plans : le masquage  signale  un devant et un   derrière  (Egypte,Moyen Age) Trouée, portes, fenêtres,.., voir Vermeer  et  Velasquez,... La porte devient alors un objet charnière entre deux mondes, le réel et l’image, voire même une ouverture vers l’infini.

Traitement de la couleur  et/ou de la lumière
    -Perspective atmosphérique: Léonard de Vinci, dégradation des teintes (dégradé par exemple    comme du + clair au + foncé ) produit un effet de distance
    -Transparence de la matière picturale, se retrouve dans l’aquarelle et le  glacis
    -Net/flou : renvoie à la  mise au point comme  cinéma ou à Vermeer
    -Clair obscur, les ombres portées ,indiquent  le relief dans l’espace fictif du tableau, -      

    -Modelé: indique le volume de l’élément figuré,écrans ,passages  sont des plans sombres qui repoussent les clairs en avant.
    -Couleurs  dites” chaudes/froides”  créent un effet de distance

Systèmes de projection: perspectives
             conception géométrique de l’espace
    -Rabattement vues de dessus et profils mélangées comme  dans la peinture cubiste
    -Perspective conique :  point de vue unique,fixe, la route, le damier . La boite ouverte sur un côté: inclusion ou exclusion du spectateur de l’intimité de la pièce  (point de vue centrale ou oblique).  Raccourci (exagéré) et disproportion visibles par des diminutions apparentes des dimensions.
    -Point de fuite  et  fuyantes visibles, point de fuite vers le spectateur qui lui  donne l’impression d’être au coeur du tableau.

 

 

                ESPACE PLAN
    Éliminer la troisième dimension est une volonté , c’est le parti pris de renoncer à représenter   l’apparence pour lui substituer un espace intellectuel souvent mystique ou métaphysique.
    a) LES FORMES
    -Silhouette: le découpage  permet une meilleure lisibilité (ombres chinoises,Egypte, moyen âge,..)
    -Frontalité, permet  des gestes amples  et membres dégagés. (peinture byzantine,Egypte,..),la vue de trois quart répond à une nécessité narrative.
    -Élévations correspondance avec la frontalité et le profil (dessin technique,..)
    -Rabattement,les membres et objets ne sont pas en représentés en raccourci dans une logique de frontalité et du profil. (bras des personnages dans les fresques romanes,..)
    -Perspective “hiérarchique”, figures à échelles différentes  correspondant à des degrés d’importance symbolique des personnages (roi + grand que des  soldats,dieu + grand que des humains,.. dans l’art roman ou égyptien par exemple)
    -La ligne, les contours ou  les cernes sont indispensables à la lisibilité de la représentation.La stylisation, les signes iconiques permettent de constituer un répertoire.
    -La couleur,l’aplat et la lumière,le modelé ( du volume) est absent ou à peine suggéré.

    b)LE FOND
est une surface extérieure aux formes
    -Or, dorure :(icônes byzantines) renvoie à une abstraction des figures du monde terrestre.
    -L’uni est  une convention et le monochrome renvoie à l’idée d’infini par une absence de repères.(Yves Klein,..)
    -Animé et semis,le même motif apparaît à travers le fond (Matisse ,Fra Angelico,..) arabesques,accumulations chez Matisse .

  -Le all over (surface du tableau totalement recouverte d'éléments picturaux) Tobey, Pollock et le color field (champ de couleur) vastes plages uniformes de peinture ,Rothko,Morris Louis,..

    c)LA MISE EN SCENE
   Défilé,( fresques égyptiennes),la procession sur plan frontal (art roman,le compartimentage dans le vitrail,et gloire ovale,cercles et carres,..(art roman ,Mondrian).Les registres étagés,( arts  égyptien et roman). Mandala ou projection d’un cosmos divin sur une surface plane,(Arts indien,tibétain,..et psychédélique).

    d)PROJECTION SUR UN PLAN HORIZONTAL
Cartographie et photographie aérienne,...

    e)ESPACE PICTURAL AUTONOME
Couleur (abstraction américaine),signes et calligraphies (art musulman ,P.Klee,..), géométrie et entrelacs (art musulman) et all-over (Tobey,Pollock,.)