Etienne Jules Marey
jab33_leroux_002z
Ayant eu connaissance des travaux photographiques de Muybridge dans les années 1870, Marey met au point une série d'inventions pour l'étude du mouvement. En 1882, il remplace le barillet d'un fusil par une plaque photographique circulaire et s'en va à la "chasse" au vol d'oiseaux ; le fusil photographique, véritable ancêtre de la caméra, enregistre douze images par seconde. La même année, il crée le chronophotographe à plaque fixe, sur laquelle s'inscrivent côte à côte les images décomposées d'un mouvement.
in InfoSciences
MEDIA_27



Edward Muybridge
Parmi ses nombreux et riches clients, figure Leland Stanford, passionné par les chevaux de course, éleveur et entraineur. C'est par ce personnage que Muybridge prend connaissance de la polémique sur la course du cheval. À l'époque, le physiologiste français Étienne-Jules Marey affirme qu'un cheval au galop voit ses pattes se décoller du sol, une vision vivement repoussée. Un prix est promis à celui qui résoudra le problème. Pour trancher la question, Muybridge va utiliser la photographie. En 1878, il commande en Angleterre 24 appareils photographiques qu'il dispose le long d'une piste équestre, déclenchés par des fils tendus. Il obtient le fameux cliché qui confirme la théorie de Marey. Le cheval utilisé pour ses expériences se prénommait Occident  (in Wikipedia)

muybridge_1

Voir Futurisme